Liins logo

Les règles d'un bon placement immobilier

Par Julien MEHA - Liins Aox-en-Provence

Investir dans l'immobilier ne s'improvise pas. Quand bien même la pierre est considérée comme une valeur refuge, l’investissement immobilier n’échappe pas aux règles de bon sens. Pour réussir son placement, il est nécessaire d’avoir à l’esprit quelques principes de base. 

Savoir où l’on va…

Elémentaire mais essentiel. Investir dans l’immobilier locatif est une mauvaise idée si vous ne savez pas ce que vous voulez faire. Défiscaliser ? Assurer un revenu complémentaire ? Préparer vos vieux jours ? Acquérir un pied-à-terre à moindre frais ? Avant de vous lancer, vous devez définir vos objectifs pour les mener à bien. Laissez-vous du temps avant de choisir.

… et avec quoi

Dans la même logique, il est plus que crucial de bien connaître vos possibilités financières. L’investissement locatif peut nécessiter d’importantes sorties d’argent ; votre budget doit être adapté à vos ambitions. Si vous êtes déjà sous l’eau au moment des premières grosses dépenses, vous aurez bien du mal à mener à terme l’investissement. 

L’emplacement

La clé du succès ou de l’échec : un bien mal situé n’attire pas, même s’il est beau, neuf, spacieux… Investissez là où vous savez qu’il y a un marché. Investir dans un bien immobilier mal placé peut vous coûter très cher et rester sur vos bras très longtemps. Le prix ne fait pas tout ; il vaut mieux acquérir un logement plus cher mais mieux placé car les perspectives de revenus locatifs seront alors assurées. De plus, l’emplacement est également déterminant pour la plus-value à la revente : encore une fois, si personne ne veut acheter là où vous êtes, il est impossible de vendre au meilleur prix.

La rentabilité locative

Intrinsèquement liée à l’emplacement, la rentabilité locative doit être déterminante dans votre choix. Les avantages de défiscalisation de nombreux dispositifs (Pinel, LMNP, Malraux...) sont conditionnés par la location du bien : si ce dernier n’est pas loué dans les six mois suivant l'acquisition, ou un an selon les cas, vous perdez les avantages fiscaux de votre investissement ! Et subissez au même titre la chute des revenus locatifs. Autant dire que l’absence de locataires vous coûtera très cher, d’où l’intérêt de prêter une attention toute particulière à la rentabilité locative de votre investissement.

Privilégier le long terme

Le piège classique : investir avec une idée de ce que l’on veut faire d’ici deux à trois ans, sans se projeter dans quinze ou vingt ans.

L’investissement dans l’immobilier locatif est toujours une proposition de long terme, avec souvent l’obligation de louer pendant plusieurs années. Certains dispositifs jouent sur le temps long : en nue-propriété, il vous faut attendre quinze ans avant de retrouver la pleine jouissance du bien par exemple.

De manière générale, il est important de regarder l’investissement sur le long terme, afin de prendre en compte les perspectives de revente dans votre décision notamment.

Liins vous rappelle

Ces autres articles peuvent aussi vous intéresser

Lors d'un achat immobilier, une plus-value est toujours espérée. Mais alors, quels travaux envisager pour la booster ?
garantie_visale
Pour réussir votre investissement locatif, il existe des garanties et des assurances pour vous prémunir des loyers impayés.
achat immobilier regles couple

Mener un projet immobilier à deux n’est pas deux fois plus difficile. Selon la situation du couple, les règles ne sont pas les mêmes.

magnifierarrow-right-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram