Liins logo

Comment placer son argent et le faire fructifier ?

Dès 50 euros par mois, il est possible de répondre à des besoins patrimoniaux afin de se constituer un patrimoine. Les solutions ne manquent pas : livrets d’épargne (livret A, LDD, PEL…), assurance vie, investissement immobilier (terrain, maison…), valeurs mobilières (actions, obligations…).

Mais face à la kyrielle de placements disponibles sur le marché, plus ou moins risqués, plus ou moins fiscalisés, choisir le ou les supports sur lesquels placer un capital ou une épargne régulière est un choix difficile.

Il n’existe pas de placement idéal pour tous. Aussi est-ce important de se poser les bonnes questions et de se faire accompagner. Nos conseils.

Placer son argent : les bonnes questions à se poser

Un bon placement ne sera « bon » que s’il est adapté à votre profil et vos objectifs. Qu’attendez-vous de votre placement ? De générer un complément de revenus pour votre retraite, de financer un achat… ? A quelle échéance ? Avez-vous besoin de pouvoir récupérer rapidement ces liquidités ? Etes-vous prêt à prendre des risques pour aller cherche davantage de rendement ? Quelle plus-value espérer à terme ?

Au-delà de vos objectifs, un conseiller s’attachera également à définir de manière la plus objective votre profil d’investisseur en prenant en compte notamment  votre âge, vos revenus, votre situation matrimoniale et patrimoniale. Ce profil déterminera au même titre que les objectifs la stratégie d’investissement à mettre en place.

Profitez de ce bilan, sans frais et sans engagement, en faisant appel à l'expertise de Liins.

> Réalisez votre bilan patrimonial pour bien bien placer votre épargne
Rapide
Sécurisé
Gratuit

7 conseils pour bien placer un capital ou une épargne

Le placement idéal pour tous n'existe pas. C'est pourquoi il est important de bien se renseigner avant de choisir un placement et de se faire accompagner par un conseiller. En attendant, voici 7 conseils pour y voir plus clair.

1. Prévoir d’abord une épargne de précaution

Avant d’envisager toute forme d’investissements, il est impératif de prévoir en amont la constitution d’une épargne dite de précaution. Cette épargne, placée dans un support sécurisé et disponible, permettra de parer au plus pressé face aux imprévus (une voiture à réparer, un lave ligne à changer, un dégât des eaux à couvrir…). Vous serez ainsi libre de prendre des décisions rapidement.

En règle générale, il est conseillé de prévoir une épargne de précaution équivalente à 3 mois de salaire. Ce montant est bien sûr à adapter à votre situation : si par exemple vous avez des « grands » enfants à votre charge, il peut être plus important.

Le livret A est un bon support pour accueillir cette épargne de précaution, avec l’avantage notamment d’être défiscalisé. Mais attention à ne pas être trop fourmi. Ces dix dernières années, le taux d’épargne des Français n’a cessé d’augmenter pour s’établir, sous l’effet notamment des confinements, à plus de 21% en 2021.

2. Ne pas se limiter aux placements sécurisés

En effet, les placements sécurisés, comme le livret A, proposent des rendements très faibles (0,5% en 2021). Si bien que, sous l’effet de l’inflation, vous perdez du pouvoir d’achat en laissant votre capital dormir sur ce type de placement.

Alors oui pour une épargne de précaution, mais non au-delà au risque de vous appauvrir. Il n’y a pas de mystère : pour espérer de bons rendements, il faut être prêt à prendre des risques.

3. Diversifier ses placements

C’est une règle d’or en matière de gestion de patrimoine : ne pas mettre tous les œufs dans le même panier (la bourse, l’immobilier…). Une stratégie de diversification est toujours préférable pour mutualiser les risques et obtenir plus de rendement.

4. Soyez prêt à vous endetter

Cela peut paraître étrange mais, au regard des taux d’intérêts extrêmement bas, il peut être intéressant de s’endetter pour se constituer un capital (nous ne parlons pas ici des crédits à la consommation). Vous pouvez obtenir un crédit pour investir dans l’immobilier par exemple (en direct ou indirect via les SCPI), crédit qui sera en très grande partie absorbé par les revenus générés. Si votre situation le permet, n’hésitez pas, et placez votre capital pour obtenir des rendements supérieurs à votre taux d’emprunt.

5. Mettre en place des virements automatiques

Pour les profils plus « cigales » que « fourmis », une bonne solution pour se constituer une épargne est de mettre en place, le plus tôt possible, des virements automatiques, même si la somme versée vous paraît peu élevée. Sur le long terme, avec le sentiment d’un très faible effort d’épargne, vous pourriez être agréablement surpris du capital acquis à terme.

6. Surveiller ses placements

Une fois le ou les placements souscrits (que ce soit une assurance-vie, un PER, un investissement immobilier…), il est ensuite indispensable de le suivre, en prenant en compte l’évolution du contexte économique et législatif, mais aussi de vos projets de vie.

Votre assurance vie placée sur des fonds en euros il y a 10 ans a perdu aujourd’hui beaucoup de son intérêt ; votre PERCO aurait peut-être tout intérêt à être transféré vers le nouveau PER ; la gestion offensive de vos actifs boursiers n’est peut-être plus adaptée à vous qui approchez de la retraite… Bref, pour être performant, un placement demande de l’attention dans la durée.

7. Confier la gestion à un professionnel

C’est une des raisons pour laquelle nous ne pouvons que vous inciter à vous faire accompagner par un professionnel. Sans faire de prosélytisme, recourir à un conseiller en gestion de patrimoine accrédité permet de :

  • Réaliser un audit de votre patrimoine, d’identifier votre profil d’investisseur et déterminer objectivement le ou les placements les plus adaptés à votre situation
  • Appréhender vos investissements dans la durée, en tenant compte de la fiscalité
  • Faire le point régulièrement sur vos encours, vos objectifs, l’évolution de votre situation afin d’optimiser et adapter vos placements en permanence, tout en prenant en compte le contexte économique et législatif.

Comment placer votre argent en 2022 ?

Découvrez les solutions qui s'offrent à vous grâce à la réalisation de votre bilan patrimonial gratuit et sans engagement.
Je profite d'un bilan personnalisé

D'autres astuces pour mieux placer votre argent

Plafond d’un PEL : les erreurs à ne pas commettre

Atteindre le plafond d’un PEL avant son échéance peut être contreproductif. En effet, le risque est d’en réduire sa durée de vie, voire d’entraîner sa clôture par votre banque.

Taux négatifs : quel impact pour votre épargne ?

Comprendre de quoi il s’agit, car ces taux négatifs ont une incidence directe sur votre épargne.

Ciclade : un service pour se voir restituer les fonds d'un compte inactif

Il existe un service gratuit qui permet de retrouver son épargne, aujourd'hui encore méconnu : Ciclade.

Baisse du Livret A à 0,5% : l’occasion de diversifier son épargne ?

Depuis février 2020, le Livret A a atteint le taux historiquement le plus bas depuis sa création. Ce placement populaire passe de 0,75% à 0,50%. Coup dur pour le portefeuille des Français, surtout dans un contexte de taux négatifs… Faut-il pour autant se détourner de ce placement ? Quelles sont les alternatives pour mieux rentabiliser votre épargne ?

Crise du coronavirus : Faut-il craindre une incidence sur notre épargne ?

Si le climat économique est complexe, certaines craintes me paraissent injustifiées, notamment la crainte de voir les banques ponctionner l’épargne des Français.

Constituez-vous un capital

Faites le point avec un conseiller Liins
01 53 90 50 50
Vous souhaitez plus d'informations sur les solutions d'épargne ?
magnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram